Archive | janvier, 2011

Qu’est ce qu’on ferait sans nos hommes ?

30 Jan

Depuis hier, bébé a une petite fièvre qui le rend vraiment inconfortable. Après une nuit à me réveiller aux heures à cause d’un petit ange que la grippe empêchait de dormir, je me suis levée exténuée avec la nostalgie d’une époque où les dimanches étaient synonyme de grâce-matinée et déjeuner au resto en amoureux.  En d’autres termes même mon café n’est pas arrivé à m’apporter un peu de bonheur ! Lire la suite

Publicités

Pourquoi y a t-il une pénurie de Maisons de naissance au Québec ?

27 Jan

On apprenait dernièrement qu’on manque d’obstétriciens au Québec ce qui tombe un peu mal compte tenu du mini-baby-boom auquel nous assistons présentement. Pendant ce temps, de nombreuses sage-femmes sont au chômage faute d’endroits où travailler. Et pourtant, la demande pour ce service augmente chaque année. Plusieurs couples se voient refuser la possibilité d’accoucher en maison de naissance par-ce qu’il n’y a pas de place pour eux. Force est de constater, qu’il y a pénurie de maison de naissance et malgré le cri d’alarme des populations, les dirigeants politiques font les sourds. Et on se demande vraiment pourquoi. Est-ce une question de sécurité ? Non impossible, puisqu’il a été démontré que pour des grossesses sans complications, les accouchements en maison de naissance se déroulaient mieux qu’en milieux hospitaliers.  Est-ce alors une question de coût de financement ? Des sous, on en trouve lorsqu’il faut financer des services ultra-spécialisés de procréation assistée, alors il me semble qu’il faudrait en trouver pour financer les endroits où les femmes accouchent et y font leur suivi de grossesse. 

Plusieurs soupçonnent le gouvernement de cultiver une volonté inavouée d’intégrer les sages-femmes au corps hospitalier comme c’est déjà le cas dans nombre de pays occidentaux. Ce qui serait malheureux puisque ces maisons de naissance font l’envie de plusieurs. 

Je vous présente une vidéo qui commence à circuler sur le Web sur ce problème dont on a pas fini d’entendre parler.

Une relactation, est-ce possible ?

22 Jan

Ah l’allaitement ! Je sais, on en parle beaucoup ces temps-ci, surtout d’un point de vue d’acceptation et de tolérance. Mais ce ne sont pas de ces aspects dont je veux traiter aujourd’hui.

L’allaitement a été archi-difficile pour moi et ce, au moins les deux premiers mois. Des gerçures aïgues et une montée de lait retardée par l’anesthésie, sans parler des nuits blanches… 

Chaque mère, qu’elle ait allaité ou non, a une histoire unique à raconter sur le sujet. Cette histoire peut avoir un arrière goût doux-amère, surtout si elle rappelle que de mauvais souvenirs… Elle peut aussi être très inspirante. C’est le cas du récit de Valérie Gouin, une blogueuse qui après des moments affreux d’allaitement  et un arrêt  d’un mois, qui a tarie sa production, s’est lancé dans un processus de relactation. Son histoire, sa persévérance et l’honnêteté avec laquelle elle l’a livre valent le détour.  

J’espère sincèrement que ça inspirera celles qui pensent à recommencer à allaiter malgré un arrêt de quelques semaines.

Pour lire l’histoire de Valérie du début visitez Opération montée de lait.

À quoi servent les haltes-garderies ?

20 Jan

J’ai enfin trouvé  une halte-garderie pas très loin de chez moi et c’est ce matin que j’y déposais bébé pour la première fois. Ça s’est passé comme un charme, puisque que ce n’était pas sa première expérience en garderie. Il y a plusieurs mois, à l’époque où j’avais recommencé à prendre des contrats, nous lui avions trouvé une garderie familiale non-subventionnée à mille lieux de chez nous et à un prix de fou. Mais depuis, que je le garde avec moi à temps-plein, nous étions à la recherche d’un endroit avec des éducatrices qualifiées où il aurait pu passer quelques heures par semaine, histoire de m’offrir un petit répit. Et de ce répit, j’en ai profité. Exit, l’épicerie et les mille-et-une commissions que j’aurais pu faire. Au lieu de cela, je me suis installée dans un magnifique bistro, un journal et un café au lait en main. C’est avec ZÉRO culpabilité que j’ai profité de ma matinée en la terminant avec une longue promenade à pied sous un soleil magnifique. Lire la suite

Actualité : L’usage des phtalates dans les jouets sera limités à partir juin !

20 Jan

Décidément, les questions de santé et d’environnement font la une ces temps-ci. La Ministre Canadienne de la Santé annonçait hier que l’usage de 6 phtalates dans la fabrication de jouets et autres articles de puericulture seront limités à partir de juin 2011. Un article sur cette annonce parue sur Cyberpresse nous rappelle que ces phtalates sont des perturbateurs endocriniens « soupçonnés » de causer entre-autres l’obésité et des malformations testiculaires.

D’accord, je vais être bonne joueuse et essayer d’accueillir cette nouvelle avec joie et reconnaissance et me dire que mon gouvernement prend enfin des mesures pour protéger la santé publique. Mais pour ça, il faudrait d’abord que j’oublie qu’en entendant le mois de juin, les jouets et bavoirs que mon fils utilise depuis sa naissance en contiennent déjà de ces phtalates! 

Pour lire l’article au complet c’est par ICI

Des substances chimiques dans les assiettes de nos enfants?

17 Jan

Chéri et moi avons décidé de nous serrer la ceinture et de revoir notre budget à la baisse. D’abord, parce que je ne compte pas retourner travailler avant l’automne mais surtout parce que l’envie de voyager se fait sentir de plus en plus. Alors, devant l’augmentation du prix des denrées alimentaires nous nous sommes dit que nous allons commencer par revoir les montants alloués à la bouffe et faire des choix plus raisonnables. C’est que depuis, ma grossesse  les deux tiers de nos vivres sont issus de l’agriculture biologique. À l’époque, j’avais lu Zero toxique de Marc Gett Ethier et j’avais eu la frousse.  Les pesticides sont soupçonnés d’être responsables de cancers, malformations congénitales, problèmes d’infertilité, problèmes neurologiques et de défaillance des systèmes nerveux et immunitaire. 

La mémoire étant une faculté qui oublie, les véritables raisons de nos choix se sont estompées avec le temps et maintenant tout ce que nous constatons c’est que le bio, ça coûte cher, très cher. Lire la suite

Etre ou ne pas être efficace: Est-ce vraiment la question?

15 Jan

Comme je le mentionnais dans ce billet précédent, j’ai « prolongé » mon congé de maternité d’un an. Ce qui veut dire que je suis présentement officiellement une femme au foyer. Drôle de terme tout de même, faudrait repenser ce titre, un peu réducteur…

Toujours est-il qu’étant à la maison avec un bébé de 18 mois à temps-plein, ça laisse souvent une impression erronée d’immobilisme. Immobilisme, parce que j’ai beau courir toute la journée, il y a toujours des tâches ménagères inachevées ; de la vaisselle sale, des brassées à laver, du courrier à trier…la liste est longue. Ça me laisse souvent un arrière goût d’inefficacité. Immobilisme aussi parce que quand je sors de ma bulle et m’aventure dans de trop rares 5 @ 7, je réalise que c’est difficile de me situer socialement. Je suis considérée comme étant à l’arrêt. Immobile ? Et pourtant, je passe mes journées, à jouer, encourager, dessiner, cuisiner, planifier, soigner, lire, réfléchir, materner… j’accomplis tous les jours une tonne de tâches immatérielles qui se comptabilisent difficilement.

C’est la lecture d’un billet de Maman à bord (que je vous invite à lire),  une blogueuse qui a mis sa carrière en veilleuse pour élever ses trois enfants, qui m’a fait réaliser que c’est la notion d’efficacité qu’il faut revoir.  Redéfinir ses priorités. Que le salon ait l’air d’un champs de bataille en fin de journée ou pas, ça n’aura aucune importance dans quelques années. Mais, tout ce que j’apprends à mon fils et les moments uniques qu’on passent ensemble cimentent notre relation d’autant plus que ses repères dans la vie. 

Être ou ne pas être efficace ? Tout dépend de qu’on entend par efficacité. Petit exercice : si le sentiment d’inefficacité vous envahie, pourquoi ne pas noter ce que vous faites dans une journée, vous seriez surprise du nombre de choses essentielles que vous accomplissez.

Les chinoises de meilleures mères ?

13 Jan

Les mères chinoises sont apparemment supérieures aux mères occidentales. C’est ce que prétend Amy Chua, auteure du controversé essai intitulé « Why Chineses Mothers are Superior ».  Les propos de cette dame font évidemment grand fracas sur le Web, notamment sur Cyberpresse chez la Mère blogue. En résumé, Chua prétend que les mères occidentales sont trop molles avec leurs enfants et qu’en craignant de détruire la confiance en soi de leurs rejetons, elles finissent par en faire des enfants-rois et paresseux…pour ne pas dire médiocres.  Alors, qu’en étant hyper strictes, en exigeant que des A et en coupant dans les sorties et les jeux vidéo, les chinoises poussent leurs enfants vers la voie de la discipline et de la réussite. Lire la suite

Congé de maternité en plein hiver, comment passer le temps?

12 Jan

Commençons par une confession : si je me suis un peu plus absenté de ce blogue ces temps-ci c’est que j’ai développé une véritable dépendance à Twitter.  C’est vrai, ça fait même pas un mois que je suis là-dessus que je ne peux plus m’en passer. L’information y voyage plus vite que l’éclair et je découvre une tonne de filons sur les sujets qui m’intéressent. Le problème ? C’est que le temps de penser à un sujet à bloguer,  qu’il y a  déjà au moins 5 auteurs qui publient des textes aussi intéressants les uns que les autres là-dessus. Sur Twitter, les collègues sont pas mal expérimentés, difficile d’être à la fois original, unique et aussi rapide sur le clavier pour moi qui en est à mes premiers balbutiements.  Mais bon, comme le disent les anglais : je prendrai le beat !

L’autre raison de mon absence ? Ces jours-ci,  je profite des siestes de mon garçon pour magasiner les activités mamans-bébés.   Lire la suite

Comment soigner le rhume et la grippe de bébé au naturel ? 2e partie.

8 Jan

 

La saison de la grippe bat son plein et pour « faire changement » les urgences des hôpitaux débordent. C’est vraiment pas le temps d’attendre 10h avec un bébé, qui en a plus que marre, pour obtenir une consultation médicale de deux petites minutes.

Il y a quelques temps j’avais abordé le sujet des soins au naturel pour bébé dans ce billet, aujourd’hui je voudrais ajouter quelques détails.

Dans un premier temps, souvenons-nous que dans le cas de grippe ou de rhume, il s’agit de virus, donc seuls le temps, le repos et beaucoup de liquide peuvent en venir à bout. Bon heureusement, il y a quelques principes qui permettent d’écourter ces moments vraiment désagréables ! Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :