Le manque d’amour maternel modifie t-il les gènes?

10 Août

Des chercheurs canadiens ont découvert que le manque d’amour maternel créé un stress chez le bébé. Et ce stress modifie un gène qui joue un rôle important dans la prédisposition à des maladies telles que la schizophrénie ou le Parkinson. Et oui, cette étude démontre scientifiquement ce que les nouveaux-parents savent d’instinct: un nouveau-né a besoin d’être couvé et dorloté, il en va de son bien-être présent et futur. Pour en savoir plus sur cette étude, c’est par ICI.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :