Archive | novembre, 2010

Pause café ?

29 Nov

J’ADORE le café et ce, sous toutes ses formes : Café au lait,  moca,  expresso… et même le café-fitre quand je suis mal prise.  Je suis carrément tombée dedans étant petite. Littéralement, puisque ma mère en buvait lorsqu’elle me portait. Ceci explique peut-être cela…?

Quoi qu’il en soit, le café n’est peut-être pas le meilleur allié de la femme enceinte ou de celle qui allaite. Il augmente la perte de liquide en plus de diminuer l’absorption de fer ce qui peut contribuer à l’anémie. La caféine est aussi responsable d’insomnie, de maux de tête et de nervosité. D’autant plus qu’elle passe dans votre lait maternel et pourrait affecter votre bébé.

Je sais pour l’avoir essayé que d’arrêter complètement sa consommation de caféine tient presque de la désintox. Alors pour vous aider à diminuer, je vous propose de remplacer votre tasse d’après-midi par des infusions d’herbes. La nature étant bien faite, il y a des herbes qui conviennent parfaitement aux femmes : elles nourrient, fortifient ou apaisent.  Lire la suite

Il mange un peu, beaucoup, à la folie…plus du tout ?

26 Nov

« T’en fais pas, les poupons ont des appétits de serpents : un jour ça mange sans arrêt et le suivant ça jeûne… ».

Voilà ce qu’on entend souvent lorsque notre bébé décide de bouder ses repas préférés.  On a beau théoriquement savoir que ça arrive très souvent, ça nous inquiète quand même. Le bras de fer des repas coïncide souvent avec le fait que poupon commence à marcher, trop excité par ses nouvelles habiletés, il n’a plus du tout l’intention de s’arrêter pour manger.

Pendant cette période ( qui heureusement ne dure qu’un temps ) il n’y a pas de recettes miracles pour s’assurer qu’il mange de tous les groupes alimentaires de façon variée… mais il y a quand même des règles d’or à respecter quand bébé boude son assiette. Lire la suite

Comment se remettre d’une césarienne ?

24 Nov

1 accouchement sur 5 se termine en césarienne.

On peut argumenter sur le bien fondé de cette pratique… sur les médecins trop interventionnistes…les femmes trop peu informées… notre société trop comme cela ou pas assez comme ceci…

Mais là n’est pas le propos de ce billet.

Je viens de l’écrire : 1  fois sur 5 la naissance d’un bébé se fait par intervention chirurgicale et puisque l’accouchement d’une femme est souvent vu par celle-ci comme son trophée,  je sais ( pour l’avoir vécue ) que c’est une intervention majeure tant physiquement qu’émotivement qui peut laisser un goût amère de déception. Je n’ai pas du tout l’intention de stigmatiser ou stéréotyper celles qui passent par-là.

Alors, comment se remet-on d’une césarienne ?  Voici quelques conseils : Lire la suite

Comment soigner les rhumes et grippes au naturel ? 1e partie.

22 Nov

Le meilleur ennemi de la blogueuse / maman est le manque de temps. Si vous saviez le nombre de sujets qui me trottent dans l’esprit et sur lesquels je n’ai pas le temps d’écrire et surtout de documenter… Alors, lorsque je tombe sur un billet ou un article qui résume ma pensée… c’est avec plaisir que je prends un petit raccourci…

C’est le cas de la question des « soins au naturel ». La saison des nez qui coulent et des otites débutent et si vous êtes comme moi et n’aimez pas perdre votre temps dans les salles d’attente de pédiatres et saturer l’organisme de votre poupon d’antibiotiques, il est temps de préparer votre pharmacie. Je vous invite à consulter la page de Maman Zen  qui a fait le travail à ma place  qui répertorie quelques essentiels . Aussi, comme elle, je vous suggère fortement de vous procurer l’excellent bouquin de référence de Celine Arsenault, Soins à mon enfantL’auteure s’attarde sur les différents maux et maladies qui touchent les jeunes enfants et dresse un plan d’action de soins naturels pour chacun. Tout simplement génial et indispensable. 

Ah oui, j’oubliais, si vous voulez aller un peu plus loin et en apprendre  davantage sur les plantes médicinales, connaître celles qui stimulent le système immunitaire, qui calment le système nerveux, aident à dormir, traitent les migraines, sont conseillées pour les femmes enceintes ou qui allaitent, c’est par ICI.

Pour accéder à la suite de ce billet qui fournie beaucoup plus de détails sur les soins à donner à un bébé grippé, c’est par .

Qu’est devenu mon petit ange ?

20 Nov

Qui n’a jamais jugé ( surtout avant d’avoir un enfant ) les parents d’un bambin hurlant et faisant une scène  dans un magasin ou un resto ?

Lorsque mon bébé avait 4 ou 5 mois, nous pensions être bénis des Dieux, tellement il avait un tempérament conciliant. Toujours relaxe, il se laissait prendre par n’importe qui, pleurait que pour ses besoins de base ( faim, fatigue..) Bref, je repensais à ces parents de petite « terreur » en me disant : Ouf, échappée belle !!!

Ben non. Nous avons échappé à rien du tout. Bébé a maintenant presque 1 an et demi et son comportement s’est transformé. Il suffit qu’on lui retire un objet des mains pour que la crise éclate. Les changements de couche sont devenus des séances de lutte où nous essayons par tous les moyens de gagner sur ce petit bout-de-choux. Au parc, je suis maintenant ce parent dont le poupon se met en colère lorsqu’il faut quitter. Et je vois bien les mamans de bébés plus jeunes me regarder en se disant qu’elles l’ont échappée belle… Et bien, j’ai des petites nouvelles pour vous. Les fameuses crises de colères et scènes en public, c’est presqu’un passage obligé. Lire la suite

Actualité : Attention aux analgésiques !

15 Nov

Les femmes qui prennent un certain type d’analgésique pendant leur grossesse augmenteraient les risques que leur fils soit plus tard infertile, soutiennent des chercheurs européens. La suite par ICI.

Pourquoi faut-il aller jouer dehors ?

15 Nov

 

  • Un état de fatigue chronique et de la somnolence durant le jour.
  • Une irritabilité ou une tristesse, une perte d’intérêt et un manque d’initiative.
  • Un degré plus élevé de stress : cet état peut engendrer des comportements de compensation, comme une consommation accrue d’alcool ou des envies incontrôlables d’aliments sucrés pouvant entraîner une prise de poids.
  • Un besoin accru de sommeil.
  • Une baisse de productivité aux études ou au travail.
  • Une baisse de la libido.
  • Une tendance à s’isoler.

La coupable : une hormone appelée  mélatonine sécrétée en excès par manque de lumière.  En fait, cette hormone du sommeil est produite la nuit et sa production cesse le jour venu, freiné par la lumière qui est captée par la rétine. Malheureusement,  la lumière du soleil, dont l’intensité est supérieure à 100 000 lux par jour en été, chute à moins de 2 000 lux en hiver.  Chez plusieurs ( surtout les femmes ) la mélatonine continue d’être produite tout au long de la journée, engendrant tout un dérèglement hormonal. C’est pourquoi, il faudrait aller à l’extérieur au moins 1h par jour pour s’éviter les symptômes de la dépression saisonnière.

D’autant plus que puisque les mères à la maison ou en congé de maternité ont un peu plus de flexibilité, ça serait dommage de se passer d’une promenade quotidienne avec bébé. Et pour celles qui bossent, pourquoi ne pas utiliser la période de lunch pour prendre l’air et profiter des weekends pour aller jouer dehors. 

Pour en savoir plus c’est par ICI et par

Accouchement : Quel hôpital choisir ?

8 Nov

Si vous avez choisi d’accoucher en milieu hospitalier dans la grande région de Montréal, La Presse publiait dernièrement une série d’articles sur les soins dispensés dans les maternités de cette région.  Pour connaître les meilleures et surtout éviter les pires… c’est par ICI.

Destinations voyage : que faut-il éviter ?

6 Nov

J’habite l’Amérique du Nord, plus précisément Montréal et lorsque la fin de l’automne se pointe, je commence immanquablement à rêver d’un voyage dans un pays chaud. C’est plus fort que moi, je ne peux pas m’imaginer passer les 6 prochains mois dans le froid…sans  faire une petite trêve. 

Mais maintenant que bébé est parmi nous plusieurs destinations sont, pour le moins, inappropriées.  Lire la suite

Retourner aux méthodes ancestrales ?

4 Nov

Voici un sujet qui me brûle les doigts depuis quelques jours mais par  manque de temps, je n’arrive jamais à le poser sur clavier. Alors voilà, je suis tombée sur ce texte qui m’a porté à réfléchir. Le titre en dit long : CaveMom stop telling me to co sleep, Please! Traduction libre : Femme de cro-magnon, fiches-moi la paix avec le co-dodo, svp ! L’auteur du billet est vraisemblablement excédée par les résultats d’une série d’études scientifiques récentes qui démontrent que plus les parents retournent aux méthodes ancestrales pour s’occuper de leurs nouveaux-nés plus leurs enfants développeront d’avantage d’empathie, seront plus intelligents et plus équilibrés.

Par méthodes ancestrales on entend :  Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :