Comment trouver une garderie? La suite…

24 Sep

Pour faire suite à ce billet où j’aborde différentes ressources pour trouver un service de garde, je vous annonce que nous avons enfin trouvé un endroit qui nous convient. C’est une garderie en milieu familial, subventionnée et donc à 7$ / jour. L’éducatrice de mon fils est une jeune grand-maman grano qui a développé, au fil des années, une véritable passion pour la petite enfance. D’ailleurs, chez cette dame, le jeu est sacré : le travail du jeune enfant est de jouer. Et tout est mis en place pour qu’il puisse explorer et développer son imagination ainsi que son esprit d’initiative. En plus, il y a ce jardin magnifique où les petits passent des heures,  beau temps ou mauvais temps. Les jours de pluie, il suffit d’être habillé de son imperméable et de ses bottes pour aller jouer dans l’eau.  Avez-vous déjà remarqué  à quel point les petits adorent jouer sous la pluie?  D’autre part, elle leur offre des aliments de qualité ( pas de junk food ou de produits artificiels). Chez elle, pas de télé, de jouets archi-bruyants et autres objets débilitants.  Aussi, elle use de douceur dans ses gestes et ses paroles. Je vous le dit, ce jardin d’enfants ( comme elle l’appelle) est un endroit rare et vraiment intéressant qui s’adresse aux bambins de 2 ans et +. 

Les méthodes de cette dame cadrent bien avec ce que j’avais en tête. Je suis de plus en plus convaincue de la simplicité des besoins des tout-petits  Outre toute la dimension affective, il leur faut manger et dormir à des heures + ou – fixes, passer beaucoup de temps dehors ainsi que  jouer sans interruption à leur façon et à leur rythme. Ils apprennent tellement en jouant. Bref, le lieu sur lequel nous sommes tombés offre tout ça à notre bambin et je m’y sens à l’aise de laisser quotidiennement (ce qui n’est pas un mince affaire pour moi). Et enfin, la cerise sur le sundae: son ami Matteo, le fils de Joanna, y sera aussi quelques jours par semaine. La vie est souvent bien faite!

Dans le même ordre d’idée, je ne peux pas passer sous silence la situation des services de gardes québécois et plus précisément montréalais.

J’ai visité des dizaines de garderies familiales sales et petites dans lesquelles les enfants étaient entassés, livrés à eux-mêmes, un téléviseur pas très loin. Je suis aussi tombée sur des éducatrices en plein power trip, très conscientes du désarroi des parents qui ne trouvent pas de places ailleurs. Il y avait notamment cette éducatrice qui nous a fait passer une entrevue de 2h30 pendant laquelle elle notait toutes nos réponses à ses questions, les réactions de notre fils et surtout elle n’arrêtait pas de nous citer Freud. Cette dame a fait passer ce processus à plusieurs parents pour finalement leurs annoncer au bout de plusieurs semaines que leurs candidatures n’étaient pas retenus. Je me suis gardée de lui faire remarquer que sa garderie était subventionnée par l’État, donc que c’était nos impôts qui payaient et que c’était aux parents de retenir ses services et non le contraire ( vraiment elle m’était tombée sur les nerfs celle-là!).  Il y avait aussi celle située à deux maisons de chez nous. L’éducatrice était charmante et mon fils l’adorait d’emblée. Après la visite de routine, j’ai constaté que ça sentait vraiment la cigarette; l’odeur de fumée imprégnée dans les murs. Lorsque je lui ai posé le problème, elle m’a expliqué très candidement qu’elle ne fumait pas durant les heures de garde mais que le soir elle et d’autres membres de sa famille pouvaient s’en griller une. Elle ajouta, pour me rassurer, que l’hiver ( lorsqu’il est impossible de faire aérer convenablement) elle utilisait des désodorisants pour faire disparaître l’odeur…

Les gens du Ministère de la famille ont beau répéter ce qu’ils veulent, mais le fait est qu’une bonne majorité des services de garde en milieu familial est à chier innadéquate.

Constatant cela, nombre de famille se tourne vers les Centres de Petite Enfance (CPE).  Quel découragement de réaliser, preuves à l’appui, que ces endroits financés à mêmes nos impôts font des passes-droits. Force est de constater que ces listes d’attentes de 2 ou 3 ans sont  aussi le résultat d’un système corrompu. La Presse révélait cette semaine des détails sur le sujet.  Je vous suggère de jeter un coup d’oeil sur cette série d’articles par ICI et aussi un autre sur la discrimination qui sévit dans l’attribution des places par . Comme vous, le contenu révélé par ces journalistes m’a révolté.  Je trouve ça très grave de ne pas avoir accès à un service pour lequel on paie tous. Mais pire encore, je trouve criminel de contraindre des gens à laisser leurs enfants dans des endroits bidons, faute de mieux. Ce n’est pas tout le monde qui peut se permettre de chercher pendant des mois durant.  Je compatie  donc avec tous ceux d’entre vous qui débutez le processus et je vous conseil d’user de vos contacts, et de faire preuve d’acharnement et de patience pour trouver un endroit sécuritaire où votre enfant pourra s’épanouir.

Publicités

Une Réponse to “Comment trouver une garderie? La suite…”

  1. Joanna 24/09/2011 à 10:01 #

    Chère amie,

    que je suis HEUREUSSSSE que nous ayons trouvé le paradis sur terre pr nos petits gars! En plus ça nous permettra de se voir souvent et moi, de voir grandir ton fils tous les lundis matins vu que je serai l’assistante de Marie ces jours là!

    Tu n’as pas mentionné ds ton message qu’il s’agit d’une garderie à temps partiel uniquement (9h-13h) or je pense que c’est vraiment un aspect fondamental de son succès. Selon moi, si cela est possible pr les parents bien sûr, c’est l’idéal pour les enfants: une entrée pas avant 2 ans car avant cela c’est proche de maman que les enfants s’épanouissent le mieux, et puis, après, oui la garderie mais à tps partiel et pr la plupart des enfants du jardin de Marie, c’est seulement 2 ou 3 jours par semaine. Je pense que souvent on brusque les enfants à aller trop vite, trop loin des parents: à se séparer 10h/jour, 5 jours/semaine… Je trouve que c’est plus respecteux du rythme des enfants d’y aller plus molo. Les CPE et garderies devraient offrir plus de places à temps partiel car bcp de mères souhaitent travailler 4 jours semaine ou ont des horraire atypiques or les CPE et structures actuelles n’ont pas ou presque pas de places pour les mamans qui souhaitent laisser leurs enfants à tps partiel.

    Aussi, je ne sais pas si c’est volontaire ou non, mais tu n’as pas mentionné le fait que Marie a une garderie « Waldorf », la pédagogie de Rudolf Steiner… J’imagine que c’est voulu et que tu y consacreras un billet complet éventuellement :o) Je suis tellement heureuse de voir que cette pédagogie qui, au départ, ne te parlait pas tant que ça, est en train de te charmer :o) Moi en tout cas, je suis aux anges à voir Marie aller, les enfants jouer et leur imaginaire se développer, le rythme et la douceur règner… Ils sont si beaux à voir!

    Bisous ma chère amie!
    Joanna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :