Tag Archives: Pénurie

Comment trouver une place en garderie?

4 Juil

Il y a quelques semaines, je vous faisais part de mon éventuel retour au travail ( le choix d’y retourner ou pas). Après y avoir longuement réfléchie et avoir pesé les pour et les contre, je recommencerai le boulot à la fin de l’été ou avant si l’offre du siècle me tombait du ciel.

Alors depuis quelques jours, je suis ardemment à la recherche d’une place en garderie pour mon petit garçon adoré. Mais quelle galère, je vous dis…

Premièrement, trouver une place en Centre de la petite enfance ( CPE) relève d’un défi digne des 12 travaux d’Astérix. Je me suis inscrite sur les différentes listes officielles et officieuses il y a maintenant plus de deux ans et je n’ai toujours pas de place. D’abord, je suis allée sur le site du réseau ENFANCE FAMILLE pour avoir accès à plusieurs garderies membres en un seul clic.  Ensuite, j’ai contacté individuellement toutes les autres que j’ai patiemment inscrite dans ma petite grille Excel, pour pouvoir effectuer un suivi au 6 mois, histoire de démontrer mon désespoir intérêt. Toujours pas de place. Entre vous et moi, j’ai entendu plusieurs histoires de passe-droit au sujet des CPE.  Il paraît que les familles et amis du régime trouvent une place beaucoup plus facilement que nous autres, communs des mortels. Mais bon, serions-nous vraiment surpris, si cela s’avèrerait vrai ? Quoi qu’il en soit, faute de place en CPE, je scrute maintenant du côté du privé ou des modèles familiaux.

J’ai dès lors consulté le localisateur de garderie du Ministère de la famille. Cet outil vous permet de faire une recherche par proximité, itinéraire ou région.  Lire la suite

Publicités

Trouver un appart décent à Montréal, mission impossible?

1 Avr

C’est mon premier billet qui n’est pas spécifiquement relié aux questions de maternité ou de poupon? Qu’à cela ne tienne, ceci est aussi un espace exutoire où je peux à la fois me vider le coeur et faire un appel à tous.  

C’est que Chéri, poupon et moi sommes désespérément à la recherche d’un appart depuis maintenant 2 mois et ce pour le mois de mai.  Pourquoi nous n’achetons pas ? La question est simple. La réponse l’est tout autant. Nous ADORONS Montréal, la proximité de tous ces quartiers aussi différents les uns que les autres. Sa faune hétéroclite et multiculturelle, ses parcs magnifiques, ses restos multiples et ses magasins originaux. Je sais qu’elle a plusieurs défauts mais je n’y peux rien je suis une Montréalaise de coeur. Ceci dit, acheter au coeur de l’Île, ça coûte un bras et avec notre décision de vivre sur un seul salaire après la naissance de bébé, il était plus sage de reporter l’achat de notre maison à mon retour au boulot.  Ce qui m’amène à la question de recherche d’appartement interminable et frustrante. Je constate que c’est maintenant presque  qu’impossible de trouver un rez-de-chaussée dans certains quartiers à moins de 1300$ par mois. C’est tout de même un peu exagéré, non? Je sais bien que l’avenue Laurier est mignonne comme tout et qu’on retrouve les meilleurs bagels du monde sur St-Viateur, mais faut quand même pas charrier. Les quartiers du Plateau et de Mile-end ne sont plus du tout abordables à moins de connaître quelqu’un qui connaît quelqu’un… Et dans la Petite-Patrie  et Villeray très peu se libèrent parce qu’on a bien compris que des apparts peu chers et pas trop mal situés ça vaut de l’or en barre.

Il nous reste que 4 semaines pour trouver la perle rare dans un quartier charmant !

J’avoue que je commence un peu à stresser.

Pourquoi y a t-il une pénurie de Maisons de naissance au Québec ?

27 Jan

On apprenait dernièrement qu’on manque d’obstétriciens au Québec ce qui tombe un peu mal compte tenu du mini-baby-boom auquel nous assistons présentement. Pendant ce temps, de nombreuses sage-femmes sont au chômage faute d’endroits où travailler. Et pourtant, la demande pour ce service augmente chaque année. Plusieurs couples se voient refuser la possibilité d’accoucher en maison de naissance par-ce qu’il n’y a pas de place pour eux. Force est de constater, qu’il y a pénurie de maison de naissance et malgré le cri d’alarme des populations, les dirigeants politiques font les sourds. Et on se demande vraiment pourquoi. Est-ce une question de sécurité ? Non impossible, puisqu’il a été démontré que pour des grossesses sans complications, les accouchements en maison de naissance se déroulaient mieux qu’en milieux hospitaliers.  Est-ce alors une question de coût de financement ? Des sous, on en trouve lorsqu’il faut financer des services ultra-spécialisés de procréation assistée, alors il me semble qu’il faudrait en trouver pour financer les endroits où les femmes accouchent et y font leur suivi de grossesse. 

Plusieurs soupçonnent le gouvernement de cultiver une volonté inavouée d’intégrer les sages-femmes au corps hospitalier comme c’est déjà le cas dans nombre de pays occidentaux. Ce qui serait malheureux puisque ces maisons de naissance font l’envie de plusieurs. 

Je vous présente une vidéo qui commence à circuler sur le Web sur ce problème dont on a pas fini d’entendre parler.

%d blogueurs aiment cette page :