Archive | février, 2011

Comment réduire l’impact des polluants sur vos enfants ?

24 Fév

Un groupe de parents États-uniens ont décidé de sensibiliser la population aux dangers des polluants sur la santé des enfants.  L’organisation Healthy child a pour mission d’informer et de former les parents pour qu’ils puissent créer des environnements sains. N’hésitez pas à parcourir leur site web, la section Blog fournie plusieurs informations essentielles.

Ce court clip donne un peu le ton de l’organisation.

Vraiment, une superbe initiative. Existe t-il un équivalent au Québec ou au Canada ?

Comment soigner les otites? 2e partie.

18 Fév

Donc, la semaine dernière  ( dans ce billet ) je constatais que 2 otites en 2  mois c’était trop et je tenais à trouver des moyens d’éviter des récidives à mon fils.

D’abord,  en général, lorsqu’on parle d’otites moyennes, il s’agit d’une inflammation qui se manifeste dans une petite cavité située dans l’oreille moyenne. Les jeunes enfants y sont le plus affectés en raison de la forme et du positionnement de la trompe d’Eustache.

On distingue 2 grands types :

  • Otite aiguë :  Infection de l’oreille moyenne qui dure environ 1 ou 2 semaines. C’est l’infection classique, accompagnée de fièvre et de fortes douleurs.
  • Otite persistante ( aussi appelée otite séreuse ) : Infection de l’oreille moyenne qui persiste plus de six semaines.  Cette forme est problématique car elle peut ne pas présenter de symptômes pendant des semaines voir des mois à moins que l’infection ne la gagne et qu’elle devienne aïgue.

Attardons-nous un peu sur la seconde forme parce que je la soupçonne d’être la plus méconnue. Le problème c’est que l’otite séreuse peut passer inaperçue pendant très longtemps si votre enfant ne fait pas d’infection et si votre médecin ne s’en rend pas compte lors de l’examen de routine. Et malheureusement, elle n’est pas sans conséquence : 1 ) elle peut avoir un impact sur l’audition et par ricochet le développement du langage de l’enfant. 2 ) Ne réagissant pas aux antibiotiques, l’ORL peut prescrire plus souvent qu’autrement l’installation chirurgicale de tubes. 3) Les médecins inattentifs prescrivent à tord des antibiotiques de plus en plus forts en la méprenant pour une otite aïgue à répétition.

Pour éviter l’otite séreuse et la soigner, Lire la suite

Actualité : Rappel de sièges d’auto.

16 Fév

Le rappel vise certains dispositifs de retenue pour enfants de marque Cosco, Safety 1st, Eddie Bauer, Schwinn et Maxi-Cosi fabriqués du 1er mai 2008 au 30 avril 2009.  Apparemment que la sangle d’ajustement du harnais peut se desserrer lors d’un usage normal. Si le harnais est desserré, l’enfant ou le bébé n’est plus entièrement protégé dans l’éventualité d’une collision automobile, ce qui pourrait entraîner des blessures graves.

Pour avoir les numéros de série des sièges visés, visitez le site de Santé Canada par ICI

Une césarienne programmée, comment s’y préparer ?

15 Fév

Je vais vous faire une confidence d’emblée : Je n’aime pas parler de césarienne. J’en jase même pas avec mes amies ou ma famille. Je n’aime pas traiter de ce sujet parce que ça me ramène immanquablement à penser à la mienne. Une césarienne d’urgence vécue après 20 heures de travail boustée à l’ocytocine. Une césarienne pas du tout prévue à 10 mille lieux de ce que j’avais imaginé comme naissance pour mon fils…

Cependant, j’ai constaté que plusieurs visiteurs arrivent sur ce blogue en recherchant des informations sur ce sujet. Le billet où j’expliquais brièvement comment se remettre sur pied après une telle intervention  est l’un des plus lus. Il m’est désormais difficile de nier le besoin d’infos sur la césarienne. Alors, dans les prochaines semaines je vous proposerais quelques billets qui pourront peut-être vous être utiles.

Allons-y avec le propos d’aujourd’hui, comment se préparer à une césarienne programmée ?

Si vous devez passer par-là pour une raison ou une autre, il est primordial de faire un plan de naissance. On pourrait avoir tendance à penser que ce n’est pas nécessaire puisque l’accouchement est chirurgical. Mais au contraire, il devient essentiel pour le bébé et la mère justement à cause de ce contexte hyper-interventionniste et médicalisé. Votre plan de naissance permettra d’humaniser votre accouchement et croyez-moi ça vous fera le plus grand bien après coup.

Voici quelques suggestions de ce que vous pouvez inclure dans votre plan: Lire la suite

Quelle est la capacité linguistique des bébés?

15 Fév

Connaissez-vous les séries de conférences TED ? Il s’agit de la diffusion de court discours offerts par des spécialistes de différents domaines. On y apprend une foule de choses en quelques minutes seulement : les discours durent en moyenne 15 min.

Je suis tombée sur l’exposé de la linguiste Patricia Kuhl  intitulé « The linguistic genius of babies ». Elle nous apprend que le cerveau atteint son plein potentiel d’apprentissage dans la petite enfance et ce potentiel décline sérieusement déjà à partir de l’adolescence. En fait, elle explique pourquoi c’est quand ils sont touts-petits qu’il faudrait leurs apprendre une seconde ou une troisième langue.

Son exposé en anglais ne dure que 10 minutes et est vraiment intéressant.

http://www.ted.com/talks/patricia_kuhl_the_linguistic_genius_of_babies.html

Actualité : 15 % des enfants de moins de 6 ans souffrent d’anxiété.

12 Fév

Il y a de ces nouvelles qui sont tristes et inquiétantes. Une série d’articles de La Presse attirent notre attention sur le fait que 19 000 enfants souffrent de dépression au Québec.  Si déprimés à 4 ans qu’est ce que ça sera à 15 ans ou 25 ans ? Je vous laisse prendre le pouls de cette nouvelle réalité en lisant l’un des articles sur Cyberpresse par ICI.

Comment soigner et / ou éviter les otites ?

12 Fév

Comment éviter les maudites otites ?

Je viens de passer une semaine de fou. Bébé nous fait sa deuxième otite de l’hiver, avec traitement d’antibiotiques inclus. Deux en moins de deux mois. Je m’interroge. Je trouve que c’est élevé pour un poupon qui ne va pas à la garderie et qui ne fait pas trop de grippes ou rhumes.  J’ai beau interroger son médecin, il y a une foule de questions reliées aux otites à répétitions qui demeurent sans réponses.

  • Pourquoi certains enfants en font plus que d’autres ?
  • Ce pourrait-il que les otites sereuses soient liées davantage aux allergies alimentaires et nécessitent d’autres traitements ?
  • As-t-on vraiment besoin de donner des antibiotiques pour soigner TOUS les types d’otites ?
  • Est-ce que les médecines alternatives ( ostéo, chiro, acupuncture et autres ) ont plus de succès pour éviter les récidives et surtout la prise d’antibiotiques ?

J’ai commencé mes devoirs et fait quelques recherches… mais entre les nuits blanches et toutes les autres tâches, j’ai pas fini de me faire une tête sur le sujet. En entendant, si vous avez des trucs et solutions, n’hésitez pas une seconde à nous les partager. On va en venir à bout des maudites otites.

Les huiles essentielles, bonnes pour bébé ?

11 Fév

Les huiles essentielles ont bonne réputation de nos jours, on leur attribue toutes sortes de vertus thérapeutiques.  Certaines sont antiseptiques, d’autres anti-inflamatoires, sédatives ou encore digestives. Parce qu’elles sont « naturelles  » on oublie que les huiles essentielles sont archi-concentrées et peuvent être parfois très toxiques et particulièrement pour les enfants et les animaux. Plusieurs sont interdites aux enfants de moins de cinq ans.

Alors avant d’en faire l’utilisation, voici quelques principes de base à connaître.

1. Ne JAMAIS vous servir d’une huile essentielle pour le massage d’un bébé ou d’une femme enceinte ou qui allaite.

2. Certaines peuvent être utilisées pour parfumer les pièces ( La lavande officinale, l’orange…). Cependant, utiliser le diffuseur qu’une dizaine de minutes lorsque bébé n’est pas dans la pièce.

3. Privilégiez toujours la qualité. Elles doivent être 100 % naturelles, pures et biologiques.

4. Ne jamais utiliser une huile pure directement sur votre peau. Vérifier les modalités de dilution avant de procéder.

5. Ces huiles sont complètement à éviter pour les enfants :

  • Menthe ( abortive, allergisante ).
  • Cannelle ( allergisante , contient des aldéhydes)
  • Laurier noble ( allergisante )
  • Girofle ( contient des phénols )
  • Romarin ( neuro-toxique)

Faîtes vos recherches avant d’utiliser une huile. Idéalement, faudrait les acheter chez des boutiques spécialisées afin d’être conseillé adéquatement.

Aromathérapie ? Voici une liste d’huiles que vous pouvez  utiliser et surtout celles qui sont toxiques pour votre enfant. Par .

 Pour des infos sur plusieurs huiles selon leurs propriétés : c’est par ICI.

Comment se vit la maternité à l’heure du 2.0?

3 Fév

« Les temps changent mais nous restons les mêmes. »  Je ne me souviens pas d’où me vient cette phrase, mais elle me revient souvent à l’esprit. Les époques se succèdent, les technologies évoluent mais les besoins fondamentaux humains sont eux immuables.

Prenons le cas de la maternité, par exemple. De tous les temps et de toutes les cultures, les femmes passaient leurs journées ensemble pour vaquer à leurs occupations. Selon les pays et les périodes,  elles se retrouvaient ensemble au champs, au marché, à la rivière pour laver le linge ou à l’église.  Elles profitaient de cette proximité pour échanger, discuter, apprendre les unes des autres. Plus récemment, les maisons multi-générationnelles et les familles élargies assuraient aussi cette proximité et ces relations.

Aujourd’hui, à l’heure de l’individualisme suprême et aussi à une époque où nous n’avons pas beaucoup de temps pour voir la famille et encore moins les amis, sommes-nous plus isolées ?  Maintenant, que nous sommes émancipées et maîtresses de nos destins, avons-nous encore autant besoin les unes-des-autres pour passer à travers cette aventure qu’est la maternité ? Après tout, contrairement à nos prédécesseurs, nous avons des électroménagers qui font le travail pour nous, donc plus besoin d’aide à ce niveau-là. Nous avons aussi accès à des psy, coachs de vie, travailleurs sociaux et autres professionnels que l’on paient grassement pour nous écouter et prodiguer des conseils. Alors, avons-nous encore besoin les-unes-des-autres ? Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :