Etre ou ne pas être efficace: Est-ce vraiment la question?

15 Jan

Comme je le mentionnais dans ce billet précédent, j’ai « prolongé » mon congé de maternité d’un an. Ce qui veut dire que je suis présentement officiellement une femme au foyer. Drôle de terme tout de même, faudrait repenser ce titre, un peu réducteur…

Toujours est-il qu’étant à la maison avec un bébé de 18 mois à temps-plein, ça laisse souvent une impression erronée d’immobilisme. Immobilisme, parce que j’ai beau courir toute la journée, il y a toujours des tâches ménagères inachevées ; de la vaisselle sale, des brassées à laver, du courrier à trier…la liste est longue. Ça me laisse souvent un arrière goût d’inefficacité. Immobilisme aussi parce que quand je sors de ma bulle et m’aventure dans de trop rares 5 @ 7, je réalise que c’est difficile de me situer socialement. Je suis considérée comme étant à l’arrêt. Immobile ? Et pourtant, je passe mes journées, à jouer, encourager, dessiner, cuisiner, planifier, soigner, lire, réfléchir, materner… j’accomplis tous les jours une tonne de tâches immatérielles qui se comptabilisent difficilement.

C’est la lecture d’un billet de Maman à bord (que je vous invite à lire),  une blogueuse qui a mis sa carrière en veilleuse pour élever ses trois enfants, qui m’a fait réaliser que c’est la notion d’efficacité qu’il faut revoir.  Redéfinir ses priorités. Que le salon ait l’air d’un champs de bataille en fin de journée ou pas, ça n’aura aucune importance dans quelques années. Mais, tout ce que j’apprends à mon fils et les moments uniques qu’on passent ensemble cimentent notre relation d’autant plus que ses repères dans la vie. 

Être ou ne pas être efficace ? Tout dépend de qu’on entend par efficacité. Petit exercice : si le sentiment d’inefficacité vous envahie, pourquoi ne pas noter ce que vous faites dans une journée, vous seriez surprise du nombre de choses essentielles que vous accomplissez.

Publicités

Une Réponse to “Etre ou ne pas être efficace: Est-ce vraiment la question?”

  1. Maman à bord 15/01/2011 à 9:35 #

    Je te cite:
    « Que le salon ait l’air d’un champs de bataille en fin de journée ou pas, ça n’aura aucune importance dans quelques années. Mais, tout ce que j’apprends à mon fils et les moments uniques qu’on passent ensemble cimentent notre relation d’autant plus que ses repères dans la vie. »
    Que c’est bien dit!

    C’est vrai qu’en matière d’éducation, ça vaut la peine de réfléchir à notre perception de l’efficacité et de la situer dans du long terme.

    Merci pour le clin d’oeil!;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :