Les chinoises de meilleures mères ?

13 Jan

Les mères chinoises sont apparemment supérieures aux mères occidentales. C’est ce que prétend Amy Chua, auteure du controversé essai intitulé « Why Chineses Mothers are Superior ».  Les propos de cette dame font évidemment grand fracas sur le Web, notamment sur Cyberpresse chez la Mère blogue. En résumé, Chua prétend que les mères occidentales sont trop molles avec leurs enfants et qu’en craignant de détruire la confiance en soi de leurs rejetons, elles finissent par en faire des enfants-rois et paresseux…pour ne pas dire médiocres.  Alors, qu’en étant hyper strictes, en exigeant que des A et en coupant dans les sorties et les jeux vidéo, les chinoises poussent leurs enfants vers la voie de la discipline et de la réussite.

Perso, je suis tenté de répondre qu’à chaque culture ses méthodes. La façon de faire des chinoises est adaptée à un milieu hautement compétitif. Ils sont plus d’un milliard, sans parler de la politique de l’enfant unique… la compétition est féroce et il faut exceller.  Je sais, je simplifie beaucoup, mais le contexte occidental est tellement différent. Le petit Chinois et le petit États-uniens n’évoluent vraiment pas dans les mêmes environnements politiques et culturels.

Ceci dit, il n’en fallait pas plus,  la voie de la comparaison entre les occidentales et les orientales est officiellement ouverte et n’est pas prête de se refermer. Après tout on ADORE se comparer, surtout si on peut prouver à  l’autre qu’elle est moins douée que nous et qu’elle a tout faux.

Pourquoi aimons-nous tant nous comparer ?

Depuis que je suis maman, j’en reviens pas de constater à quel point les mères se comparent entre-elles. Et on ne perd pas une minute, ça commencent juste après l’accouchement :  Comment ça s’est passé ? Il pèse combien ? T’allaites ou pas ? Il fait ses nuits ? Ensuite, on compare le développement : Est-ce qu’elle se tient assise ? Elle rampe déjà ? À combien de mois a-t-elle dit maman ? Elle prononce combien de mots ? Ça ne finit plus et ça me fait craindre la suite. Parce qu’il vont aller à l’école, faire du sport, choisir des carrières, allons-nous continuer à nous comparer à la voisine jusqu’à notre mort ?  

Honnêtement, le phénomène m’irrite tellement, qu’il y a certaines personnes que je vois volontairement moins souvent à cause de leur tendance à comparer nos bébés.  Surtout, que babyboom oblige, nous sommes plusieurs à avoir eu des enfants en même temps avec quelques mois, voir quelques semaines d’écart.

Pourquoi, nous comparons-nous tant en ce qui a trait à la maternité ? Je n’ai pas de réponse. Peut-être que ça nous permet de nous auto-évaluer ? Peut-être aussi que dû à une grande insécurité, nous comparer nous rassure et paradoxalement, nous donne confiance en nous ?  J’en sais rien. Mais je sais qu’à la prochaine qui mesure son enfant sur le mien pour savoir qui est le plus grand, je ne répond plus de moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :