Comment soigner les otites? 2e partie.

18 Fév

Donc, la semaine dernière  ( dans ce billet ) je constatais que 2 otites en 2  mois c’était trop et je tenais à trouver des moyens d’éviter des récidives à mon fils.

D’abord,  en général, lorsqu’on parle d’otites moyennes, il s’agit d’une inflammation qui se manifeste dans une petite cavité située dans l’oreille moyenne. Les jeunes enfants y sont le plus affectés en raison de la forme et du positionnement de la trompe d’Eustache.

On distingue 2 grands types :

  • Otite aiguë :  Infection de l’oreille moyenne qui dure environ 1 ou 2 semaines. C’est l’infection classique, accompagnée de fièvre et de fortes douleurs.
  • Otite persistante ( aussi appelée otite séreuse ) : Infection de l’oreille moyenne qui persiste plus de six semaines.  Cette forme est problématique car elle peut ne pas présenter de symptômes pendant des semaines voir des mois à moins que l’infection ne la gagne et qu’elle devienne aïgue.

Attardons-nous un peu sur la seconde forme parce que je la soupçonne d’être la plus méconnue. Le problème c’est que l’otite séreuse peut passer inaperçue pendant très longtemps si votre enfant ne fait pas d’infection et si votre médecin ne s’en rend pas compte lors de l’examen de routine. Et malheureusement, elle n’est pas sans conséquence : 1 ) elle peut avoir un impact sur l’audition et par ricochet le développement du langage de l’enfant. 2 ) Ne réagissant pas aux antibiotiques, l’ORL peut prescrire plus souvent qu’autrement l’installation chirurgicale de tubes. 3) Les médecins inattentifs prescrivent à tord des antibiotiques de plus en plus forts en la méprenant pour une otite aïgue à répétition.

Pour éviter l’otite séreuse et la soigner, il faut d’abord savoir qu’elle est le résultat d’une trop grande production de mucus, c’est pourquoi  il est incontournable de se servir d’un débouchoir lors des rhumes et grippes. Également, certaines études (voir  Passeport santé ) démontrent que 50 % des enfants qui en souffrent sont victimes d’une allergie alimentaire. Il devient donc important de déceler la dite allergie le plus tôt possible.

Lorsqu’elle devient aïgue et douloureuse, il existe des approches alternatives qui permettent de réduire l’utilisation d’antibiotiques et aussi éviter l’installation de tubes. Voici les plus communes :

  • La chiropractie : bien que peu d’études aient été conduites sur l’efficacité de cette pratique pour soigner les otites, il semble qu’elle ait un impact positif pour drainer le liquide et éviter les récidives.
  • L’ostéopathie : On s’intéresse à cette pratique pour soigner les otites depuis les années 90. apparemment,  les traitements sont efficaces pour permettre le drainement et éviter les infections à répétitions et surtout d’avoir recours à l’installation des tubes.
  • Naturopathérapie : Plusieurs naturopathes prescrivent une application composée d’ail, de millepertuis, de souci et de molène dans une base d’huile d’olive. Sous forme de goutte, cette mixture sert d’anesthésiant et soulage la douleur. On note, qu’il ne faut pas appliquer de goutte lorsque le tympan est perforé (encore faut-il savoir quand c’est le cas ).

Pour plus d’infos sur les otites, le site Passeport santé offre des données très utiles, par ICI.

Vous trouvez que votre médecin prescrit trop vite des antibiotiques à votre poupon et soupçonnez une otite séreuse ? N’hésitez pas à consulter un naturopathe ou un ostéopathe pour avoir une seconde opinion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :