Grossesse : Maman stressée, embryon stressé ?

10 Oct

Les dernières études sont affirmatives.  Le stress de maman peut favoriser divers déficits chez l’enfant : QI moins élevé, un comportement plus agressif, un vocabulaire un peu moins élaboré, plus de dépression et d’anxiété…

L’édition spéciale de la revue Québec Science, dont j’ai déjà parlé ICI, traite d’une étude effectuée sur les enfants des femmes enceintes lors de la fameuse Crise du verglas.  Grâce à cette étude on a découvert que ce qui affecte les embryons est en fait l’excès de cortisol produit par le corps de la mère. 

Pour en apprendre davantage sur le sujet, je vous invite à consulter la page du magazine QS.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :